Des changements dans les cellules du corps qui cause des divisions de cellules anormales. Les cancers sont nommés d’après les parties du corps d’où ils prennent leur source.

Le cancer du sein commence dans le tissu mammaire, dans les canaux ou dans un lobe du sein. Lorsque ces mécanismes de contrôle ne fonctionnent pas correctement, les cellules se divisent continuellement et entraînent la formation d’une bosse ou tumeur.

Le cancer du sein touche le plus fréquemment les femmes, il touche aussi les hommes mais très rarement. Le cancer du sein est le cancer le plus mortel et le plus fréquent chez la femme. La maladie touche une femme sur huit au cours de sa vie. L’âge est un autre facteur déclenchant. Plus la femme est avancée en âge, plus le risque de développer le cancer du sein est élevé. En effet deux tiers des cas de cancer de sein surviennent effectivement après 50 ans.

Quels sont les facteurs à risque? (1)

Les causes du cancer ne sont pas connues mais on a pu identifier quelques facteurs de risques qui peuvent agir conjointement pour favoriser le développement du cancer du sein.

  1. Les facteurs de risque externes, liés à l’environnement et aux modes et conditions de vie
    1. La consommation de tabac
      La consommation de tabac est associée à une augmentation du risque de plusieurs cancers dont le cancer du sein.De récentes études ont montré que des femmes exposées au tabagisme passif (c’est à dire dont les gens dans l’entourage fume du tabac) ont un risque de cancer du sein inférieur à celles qui sont exposées au tabagisme actif (qui consomme elle-même du tabac) mais tout de même plus élevé que le risque de femmes jamais exposées au tabac. (Afsset, Inserm, 2008).
    2. La consommation d’alcool
      La consommation de boissons alcoolisées est associée à une augmentation du risque de plusieurs cancers dont le cancer du sein. Elle augmenterait les taux d’œstrogène qui joue lui-même un rôle important dans le développement des cellules du cancer du sein.L’augmentation de risque de cancers du sein est significative dès une consommation moyenne d’un verre par jour. Cette augmentation du risque, par verre d’alcool consommé par jour, est estimée à 10% pour les cancers du sein.
    3. Le surpoids/L’obésité
      Le surpoids et l’obésité augmentent le risque de cancer du sein chez la femme ménopausée.
    4. La vie reproductive (fécondité)
      Les femmes qui n’ont pas eu d’enfants ou qui ont eu leur première grossesse tardivement (après 30 ans) ont un risque sensiblement doublé de développer un cancer du sein, par rapport à celles ayant au moins un enfant avant 30 ans.
    5. Les traitements hormonaux
      Les traitements à base d’hormones prescrits à titre contraceptifs ou de traitement substitutif de la ménopause augmentent le risque de développer un cancer.
  2. Les facteurs de risque internes, c’est-à-dire constitutifs des individus (âge, sexe, histoire familiale, mutation génétique, etc.)
    1. L’âge
      Le risque d’avoir un cancer du sein augmente avec l’âge même s’il peut atteindre des femmes à des âges très différents.Le risque de cancer du sein chez les jeunes femmes est peu élevé. Environ 10 % des cas de cancer du sein se manifestent chez les femmes âgées de moins de 35 ans et près de 20% avant 50 ans.

      Près de 50% des cancers du sein sont diagnostiqués entre 50 et 69 ans et environ 28% sont diagnostiqués après 69 ans.

      C’est la raison pour laquelle toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans sont invitées, à effectuer, tous les deux ans, d’une mammographie prise en charge dans le cas de certaines assurances maladie.

    2. Les antécédents familiaux
      Près de 20 à 30 % des cancers du sein se manifestent chez des femmes ayant des antécédents familiaux de cancers du sein, c’est-à-dire plusieurs cas de cancer du sein dans la même famille.Parfois on ne sait pas exactement si cette disposition familiale est due au hasard, à un mode de vie que des membres de la famille ont en commun, à un facteur héréditaire qui a été transmis des parents à leurs enfants par les gènes ou bien à une association de ces éléments.
    3. Antécédents de cancer du sein
      En plus du risque de récidive du cancer au niveau du sein traité, une femme qui a eu un cancer du sein a un risque 3 à 4 fois plus élevé de développer un nouveau cancer du sein qu’une femme du même âge. Ce risque justifie un suivi régulier et prolongé.
    4. Les tumeurs bénignes
      Certaines tumeurs bénignes ont une propension plus grande que d’autres à se transformer en cancer.

Vu les facteurs internes et externes pré-cités qui peuvent agir favorablement au développement du cancer de sein, que devons-nous faire pour prévenir cette maladie?

(1) http://www.e-cancer.fr

Back to Top