Présentation du projet

Le cancer du sein est un tueur silencieux, avec un taux de survie de 36.7%, il est le cancer qui fait plus de victimes au sein de la population féminine. Malgré cette situation, les femmes togolaises ont une connaissance limitée sur la maladie. Or il est avéré que si la maladie est diagnostiquée tôt, il existe deschances pour sauver la patiente. Malheureusement il arrive trop souvent que la patiente soit diagnostiquée à un état avancé de la maladie et cela entraine l’utilisation de beaucoup de moyens financiers pour aider la patiente à survivre.

Au Togo, les enseignants ne gagnent pas un salaire élevé malgré le fait qu’ils sont à la base de la construction du future du pays en formant les enfants et les adolescents. A la retraite, les enseignants sont pauvres et ont des difficultés à subvenir au frais médicaux. Depuis 2013 le gouvernement a institué une couverture médicale pour les enseignants en activités ou à la retraite. Mais cette couverture n’aide que lorsque la maladie est détectée tôt. A un état plus avancé de la maladie lorsque le traitement devient onéreux, la couverture maladie n’aide plus vraiment et la plupart des patients meurt un ou deux ans après le diagnostic.

Il est très important de commencer le combat contre le cancer à partir de l’environnement scolaire car ce milieu à une influence sur la mentalité et les comportements des communautés dans le pays. Le projet vise à sensibiliser les enseignants et les élèves des établissements publiques de Lomé sur la prévention du cancer du sein et les pratiques d’auto-détection de la maladie. Les enseignantes seront les principaux bénéficiaires directs du projet et elles se chargeront de faire passer l’information à leurs élèves. Un partenariat avec le Ministère de la Santé permettra de faciliter l’Access au diagnostic en effectuant 3 campagnes de dépistage. Le projet vise enfin à utiliser les médias pour sensibiliser l’opinion publique sur la maladie. Bien que le projet cible pour un début l'environnement scolaire, le site web est a la disposition de tout le public.

Objectifs

Les objectifs de ce projet sont :

  • 1000 enseignantes ont effectué leur dépistage et celles dont les cas sont suspects ont accès au diagnostic et au traitement médical ;
  • Le taux de survie au sien de la communauté d’enseignante touché par le projet augmente de 50% grâce à la culture de dépistage précoce introduit par le projet ;
  • Un système durable d’éducation et de prévention a été mis en place afin de former les pairs éducateurs et fournir l’information aux élèves et autres membres de la communauté.

Les activités

Les activités du projet qui se déroule de 2015-2017 se définissent comme suit:

  • Création d’un site web d’information et de formation des pair-éducateurs et éducateurs:

    Le site web fera en sorte que l’information et le matériel de formation (vidéos en ligne, brochures, documents) seront disponibles pour les enseignants et les élèves.

  • Formation des points focaux dans les établissements scolaires

    Le projet vise aussi à former des enseignantes qui agiront comme point focaux dans leurs établissements. Les points focaux seront chargés de promouvoir les activités de prévention ou de dépistages dans le milieu scolaire. Ils vont supervisés les activités des pair-éducateurs et serviront de liaison entre Alafia, le Ministère de la Santé (Institut National de Cancérologie) et les établissements dans le cadre de la prévention du cancer du sein. Ils auront aussi le support du projet pour conduire différentes activités de prévention dans le milieu scolaire.

  • Prévention et campagne de diagnostique

    3 campagnes de diagnostiques seront conduites afin d’encourager le diagnostic précoce. Cette activité sera conduite avec l’aide des experts du Ministère de la Santé. Le Ministère va suivre le processus de traitement de celles qui ont un diagnostic positif. L’impact visé par les campagnes est d’enclencher au sein des bénéficiaires, l’habitude d’aller régulièrement se faire contrôler dans centre médical et d’éviter les situations de diagnostic tardif et de verdict fatal.

  • Campagne médiatique de sensibilisation
    Une campagne médiatique sera conduite afin de renforcer la sensibilisation au sein du public général qui en sait très peu sur le cancer du sein.
Back to Top